J'ai embrasser un Zombie (et j'ai adoré!)

http://images-booknode.com/book_coverfull_j_ai_embrasse_un_zombie__et_j_ai_adore__152470

 

Auteur : Adam Seizer

Tomes : VO - VF

Maison d'édition : Albin Michel Wiz

Prix : 13, 50 euros

Pages : 230.

Public : Tous public

Date de Sortie : 04 mai 2011


Résumé :

Je suis là, devant la scène, il chante d'une voix rauque une chanson que j'adore. Il est pâle, timide, sublime dans ses vêtements noirs. Je craque complètement. Je suis amoureuse... Le seul problème, c'est qu'il sent un tout petit peu le formol. Et que c'est un zombie.

Avis :

La couverture nous donne le ton : du girly ! Et le titre, une touche d’humour... Et bien c’est exactement ça ! 

Alley est une jeune fille qui à toujours la bonne vanne à sortir, qui ne veux surtout pas s’attacher, qui veut absolument sortir de son coin perdu et par dessus tout : ne supporte pas les groupies des vampires. Et oui dans le monde d’Alley, les vampires ont fait leurs Come-back ainsi que les loups-garou, zombie et autre créatures surnaturel. Elle ne comprend pas du tout les filles qui tombent raide dingue de ces gars mort qui se donne des airs torturés et font dans le romantique-tragique «je t’attend depuis toujours...». Bon elle est du genre blasé, pas romantique pour un sous. 

Avec sa bande elle tient le journal (enfin plutôt le blog) de l’école. Suite à un concert donné par un groupe local (qui ont un vampire pour batteur, génial!) elle se rend la-bas pour en faire sa «critique». Bien sure elle sait d’avance qu’elle déteste et prépare déjà deux-trois phrases bien placé pour le faire comprendre à tout le monde. Quand entre en scène un jeune homme... Elle tombe sous le charme immédiatement, ce qui va vite lui faire bizarre. Elle n’est du genre à faire dans la guimauve, qu’est ce qui lui prend de rester bouche bée face à ce gars. Mais ce jeune homme n’est pas tout à fait ce qu’il semble être... L’amour peut il passer au delà de l’apparence et des préjugés ?

Alors tout d’abord je suis ultra-fan de cette jeune Alley. Elle a toujours une super vannes ou réflexions à sortir, c’est tellement bon. Je suis fan des vampires, mais j’adore aussi quand on prends ces créatures en dérision. Parce que oui, vu avec un oeil humoristique le côté «J’ai plus de 200 ans, je suis rester seul depuis tout ce temps... Mais là, avec toi, je sais que je ne veux plus de ça. Je t’ai tellement attendu !» Bon vous voyez le stéréotype du vampire. 

Alley insiste énormément sur ce point et sur les réactions des filles qui se pâme face aux morts-vivants. 

Une histoire qui se lit très vite, pas prise de tête et très rafraîchissante. Le manque d’action ne m’a  pas déranger, ni même les scènes trop simple voir cliché où l’on voit l’action arriver de loin (très loin!). En général je ne supporte pas ça, j’aime qu’il y est un peu de complications, de l’actions, faire les montagnes russes avec mes émotions... Là j’ai surtout souris et ris pendant ma lecture. On surf sur du cliché et j’adore. Le ton franc, et tranché du livre le rends addictif. Je l’ai dévoré en quelques heures (et encore je pense que j’aurais pu lire encore plus vite, c’est vous dire.)

Un petit plus pour la fin du roman qui reste cohérent. J’avais un peu peur que l’auteur nous sorte je ne sais quoi de son chapeau magique pour avoir THE fin. Mais non, tout s’enchaine très bien, sans accroc ni fausses notes !

 Un roman que je conseille sans hésitation pour les petites Vamp’s à la recherche de lecture simple, qui offre une bouffée d’air frais. L’intrigue de fond n’est pas des plus spectaculaire, mais juste pour Alley et ces amis allez vite vous acheter ce roman.

 

La Mordue


Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site