Uglies, T1

Auteur : Scott Westerfeld

Maison d'édition : Pocket Jeunesse

Pages : 427.

Prix : 13,50 euros

Public : YA

Date de Sortie :11 Janvier 2007

 

Résumé :

Tally aura bientôt 16 ans. Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des Uglies et intégrer la caste des Pretties. Dans ce futur paradis promis par les Autorités, Tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser... Mais la veille de son anniversaire, Tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. Là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'État : une manipulation. Que va-t-elle choisir? Devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?

Avis de La Mordue :

Encore un roman dystopique je sais! Mais j'aime beaucoup ce genre. Et quelle joie, quand je suis tombé sur le format poche chez mon libraire. Bon trêve de "racontage de life" et passons à mon avis

Imaginez un monde où la beauté est au centre de tout. Vous naissez Uglies et à l’âge de 16 ans passez Pretties. Les Uglies ne vivent pas avec les Pretties, chacun sa ville et personne ne se mélange. Tally est une Uglies, et l'Opération pour devenir Pretties approche, elle s’effectuera le jour de ces 16 ans. Mais voilà une rencontre va venir tout changer. Et si être Pretties ne rendait pas forcement heureux? Et si la beauté pouvait se trouver dans les petites imperfections? Elle va découvrir la face caché de son univers et faire des rencontres surprenantes.

Uglies, les "moches", ne sont pas des monstres. Ils sont comme vous & moi, avec des défauts, pas parfait. Avant d'attaquer le roman, j'avais justement peur, de me retrouver avec des petits monstres qui ont une bouche en plus ou je ne sais quoi. Mais le terme Uglies est surtout là pour marquer la différence avec les Pretties. Ils vivent à Ugliesville, dans des dortoirs, une ville éteinte sans vie.

Pretties, "les beaux", sont parfait. Après l'Opération, où on vous refait le visage mais aussi le corps, vous ressortez tel Barbie & Ken : peau parfaite, symétrie parfaite, corps parfait... et j'en passe. Alors eux vivent dans New Pretty Town, une ville où la fête est présente jusque dans les rues du matin jusqu'au soir. C'est la ville du plaisir, des fêtes, de l'insouciance. Une ville qui à l'inverse de celle des Uglies est très vivante !

Tally est donc une Uglies, qui approche de l'Opération. Elle en est d'ailleurs très heureuse et ne rêve que du jour où elle sera belle et pourra retrouver ces anciens amis qui sont déjà Pretties (et plus particulièrement Peris, son meilleur ami). Elle fait souvent le mur pour se glisser dans New Pretty Town, et aime rêver de sa futur vie. Mais un jour elle va rencontrer Shay, une Uglies, avec qui elle nouer une forte amitié. Mais voilà Shay a des idées étrange et parle de ne pas vouloir de l'Opération et se trouve bien telle qu'elle est... Elle va jusqu'à lui parler d'un endroit où les Uglies vivent sans Opération et sont heureux! Trella va se retrouver avec de nouvelles questions et avec un choix : Rester Uglies et suivre Shay ou passer l'Opération, son rêve depuis toujours, et retrouver Peris ?

C'est compliqué de réellement s'accrocher à Tally. En effet, elle se plaint souvent de son apparence, est plutôt peureuse face à l'inconnue et est plutôt borné. Mais on comprend aussi que c'est la façon dont elle a été élevée et au fur et à mesure du roman, elle change et là elle devient réellement attachante.Il y a bien entendu un garçon, mais il fait une apparition plutôt "tardive" donc on ne va pas trop en parler pour garder un peu de mystère. Mais ce n'est pas un jeune homme qu'on garde en mémoire comme par exemple un Patch ou un Jace. Malgré tout il est attendrissant et attachant. Bon je vais vous passez la description des autres personnages, même si ils sont agréable à découvrir, sinon vous allez vous retrouvez avec une Chronique beaucoup trop longue !

J'ai aimé ce roman mais ce n'ai pas un coup de cœur, je vais m'expliquer. Si ce roman n'est pas un coup de cœur c'est qu'il y a eu beaucoup trop de longueur. Plusieurs pages seulement de description dans le décor, c'est un peu trop pour moi, et je perds le rythme. De plus, même si ce roman a été publié avant Délirium ou autres romans du même genre, je ne peux m'empêcher de comparé et d'avoir une impression de déjà vue. L’intrigue devient donc assez prévisible même si la fin est surprenante.

Mais malgré ces petits détails j'ai passé un agréable moment durant la lecture. Une lecture complexe au début, et oui il faut tout assimilé, mais ensuite assez simple. Et j'ai surtout aimé le message transmis à travers les lignes, même si l'intrigue et les personnages sont bon, c'est surtout ce message qui m'a marquer. 

Attention moment psycho de La Mordue : Qu'est-ce que la beauté? Qui peux donner les références pour se dire beaux/belles. La beauté et la perfection n'existe pas dans notre monde, mais si nous nous retrouvions dans le monde de Tally ce serait exactement celui de l’auteur que je le verrais. Les Pretties sont hautain envers les Uglies, alors qu'eu même l'ont été il y a pas longtemps. Et oui la beauté et la quête de la perfection change les gens, c'est inévitable. Nous sommes beaux à notre manière, sans artifices ou modifications. Chacun d'entre nous se trouveras beau/belle dans les yeux d’un être cher. Il faudra du temps à notre héroïne pour commencer à le comprendre …

Entre action, réflexion, amour, amitiés, trahison et j’en passe, ce roman est truffés de rebondissement, et la fin vous laisse sur votre faim... il y en a pour tout le monde dans ce roman! Donc vite il me faut la suite : T2, Pretties.

La Mordue

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site